40e anniversaire

Éric Mariottat, 44 apprentis formés !

  • 08/10/2014
  • CMAR Aquitaine
Son rêve : laisser à un jeune qu’il aura formé, quand le jour viendra, son restaurant.
Son rêve : laisser à un jeune qu’il aura formé, quand le jour viendra, son restaurant.

Le 11  juillet dernier, personnalités, clients, amis et personnel de l’éponyme maison Mariottat fêtaient un grand anniversaire, les 40 ans de cuisine du chef. Pour cette occasion, le Président de la Chambre de Métiers lot-et-garonnaise a souhaité l’honorer par la remise de la médaille d’argent de la formation professionnelle venant récompenser son engagement en faveur de l’artisanat et plus particulièrement son investissement dans la formation de ses 44 apprentis.

Éric Mariottat a mis les mains dans les plats en 1974 à l’hôtel d’Albret à Nérac aux côtés d’André Darroman. Pendant les dix années qui suivront, il fera le tour de France en passant par Dijon, puis à Paris chez Daguin et à Mirande où il rencontrera son épouse Christiane avec laquelle ils créeront ensemble en 1987 leur première table, à Bon-Encontre, le Restaurant Le Parc, avant de s’installer en 1997 dans la belle demeure du centre-ville d’Agen. Depuis de nombreuses années, cet homme brillant et passionné par la cuisine œuvrera pour ce secteur. Président de l’Union départementale des métiers de l’hôtellerie-restauration pendant dix années et élu à la Chambre de métiers aux côtés de Michel Dréano pendant deux mandats, il contribuera à la construction du pôle hôtellerie-restauration au CFA : « Je voulais que les apprentis aient un bel outil de travail pour accomplir leur formation dans les meilleures conditions ». Il apportera à la ville d’Agen, dont il est si fier, une étoile. « Je suis content de vivre ici et d’avoir eu une étoile car elle attire du monde, c’est une plus-value sur le plan touristique pour notre ville. » À la rentrée de septembre, il formera un autre apprenti, le quarante-cinquième. « Ce que j’aime, c’est transmettre le métier et l’envie de le faire. »

Son rêve : laisser à un jeune qu’il aura formé, quand le jour viendra, son restaurant. Mais l’heure n’a pas encore sonné pour Christiane et Éric qui, depuis presque trois décennies, en toute harmonie et professionnalisme, régalent les papilles de leurs clients tout en leur apportant, le temps de la dégustation, un instant de bien-être.