Formation adultes

Bienvenue dans la boulange !

  • 22/09/2016
  • CMAR Aquitaine

Une rentrée ressemble souvent à une autre ! Mais cette année, au centre de formation de la chambre de métiers à Mont-de-Marsan, il soufflera sous les pins un vent de nouveautés pour les équipes enseignantes comme pour les adultes intégrant une formation artisanale en 1 an dans l’un des 11 métiers proposés.

La formation adultes dépasse maintenant le stade des études, des dossiers, des prévisionnels… Depuis le 12 septembre, c’est parti pour six classes en boulangerie, boucherie, charcuterie, pâtisserie, coiffure et esthétique. À noter que ces classes entièrement constituées d’adultes viennent compléter le système existant de classes mixtes dans lesquelles adultes et apprentis apprennent ensemble le métier. 

La campagne de communication lancée au 1er semestre a touché un public nombreux : près de 200 dossiers déjà instruits et 85 d’entre eux ont abouti à la signature d’un contrat. Dans la grande majorité des cas, la formation sera financée dans le cadre d’une reconversion professionnelle par pôle emploi ou un OPCA.

Trois questions à Stéphane, 40 ans, installé à Castets avec sa famille

Pourquoi suivre une formation adulte en boulangerie ? 

Après 15 années passées à Madagascar où j’ai créé plusieurs entreprises liées au commerce équitable, la décision fut prise de se réinstaller en France pour permettre à la famille d’entrevoir un avenir meilleur. D’où l’idée d’une reconversion professionnelle dans un métier qui me passionne. J’ai envie de travailler des farines anciennes, biologiques, avec des méthodes de fermentation favorisant le goût, la santé et une meilleure conservation grâce au levain traditionnel. C’est aussi une manière de poursuivre mon engagement dans la voie du développement durable ! La formation adulte en boulangerie pour acquérir la qualification était donc un passage obligatoire et un gage de réussite pour mes futurs projets. 

Quelles furent vos démarches administratives ?

J’ai sollicité ma conseillère pôle emploi, effectué des recherches auprès d’organismes de formation dans le sud-ouest. J’ai eu un contact téléphonique avec le CFA de Mont de Marsan pour finalement rencontrer une conseillère de la chambre au Salon de l’emploi à Soustons en avril dernier.

Et maintenant ?

J’ai fait une belle rencontre, Olivier Tschambser, un artisan boulanger installé à Saint-Vincent de Tyrosse. Il a été très réceptif à mon projet, lui-même ayant vécu une reconversion professionnelle. Je souhaite acquérir un maximum de techniques et de savoir-faire et approfondir en parallèle mon projet de création d’entreprise. Aujourd’hui, je suis très impatient d’intégrer ma formation dans ces conditions idéales d’effectifs restreints.